L’orgueil- Les sept péchés- suffocation capitale-

« L’orgueilleuse » est la première de la série

122×122 cm, 4×4′ sur bois

l'orgueil 4piedsX4pieds

l'orgueil2 details de l'orgueil1

Détails de l'orgueil2

, je vous « raconte » le projet :

« Les sept péchés – suffocation capitale»

L’orgueil, l’avarice, l’envie, la colère, la luxure, la gourmandise, la paresse : de nombreux artistes se sont confrontés à l’exercice. Comment proposer une œuvre qui soit l’image de nos sociétés contemporaines sans « clichés » faciles, idées et images maintes fois exploités ?
Ma réflexion :

Si il y a un lien, il dépasse l’intérêt particulier, force est de constater que « les péchés » sont utilisés comme autant de stratégies de commercialisation par les grandes marques, la publicité, la mode, les politiques, pour nous faire succomber dès le plus jeune âge aux yeux doux de la consommation excessive.
Le constat est que nos besoins jamais assouvis, nous mènent à une production dangereuse de déchets et à l’appauvrissement de nos richesses naturelles. Cet état de fait est ce que j’appelle « la suffocation capitale ».
Le message de l’œuvre serait d’offrir une réflexion sur la validité actuelle de ces péchés dénoncés par l’église et qui semblent à regarder comme ça « passés de mode » pour que chacun en tire ses conclusions.

Huit œuvres  seront proposées mélangeant peinture et amas d’objets collés ou cloués sur panneaux de bois

de 120 X120 cm.

La huitième œuvre sera posée à terre, elle sera une synthèse de toutes les autres : un agglomérat géant le tout ficelé de corde « la suffocation capitale « .