Hommage au désordre récréatif et à l’inspiration désordonnée…

Je me couche en mettant entre les mains de Morphée, les images désordonnées qui servirons à mes prochaines toiles . J’attends les yeux fermés,  qu’elles apparaissent , ouvrant la porte de mon imaginaire sans retenues , elles se bousculent, s’imposent, font les belles… J’emprisonne  les meilleures.… Ma toile de demain est rêvée aujourd’hui … la tête première dans l’oreiller, enroulée comme un wrap dans des couvertures douillettes… JE TRAVAILLE !

Je suis avec des amis, je les écoute, les regarde, je ris…  vive l’inspiration sur le vif !  … JE TRAVAILLE !

Je lis, les mots  que j’aime tant,  défilent, les images s’associent aux  idées… JE TRAVAILLE !

Je peins les mains crasseuses ,  le cerveau et le corps  qui dansent , je pense à ma prochaine peinture , toujours meilleure que les autres… JE TRAVAILLE !

L’inspiration est PARTOUT .

La toile blanche , c’est pas mon truc… Je multiplie,  les techniques, les thèmes …  Je me  sens  plurielle… Mon inspiration est mal élevée,  arrogante  et insoumise , elle finie toujours à n ’en faire qu’à sa tête…

J’envie  alors l’artiste  au cerveau structuré… aux toiles qui se suivent,   précises , bien définies dans l’ ordre  et le sujet,  reflet d’une pensée  construite.

J’ai essayé de numéroter mes toiles, les noter sur un cahier avec leur nom, la date etc… pensant que l’organisation matérielle contribuerait à une organisation inconsciente.

Peine perdue !  je perds toujours…

Le bordel m’appelle ! Je préfère en rire …